Termites et autres xylophages

Le fléau des ossatures en bois

La prolifération des termites s’est accentuée et touche plus de la moitié des départements français. Ces insectes creusent le bois de l’intérieur, le privant ainsi de son rôle dans le maintien de la structure de la construction.

Dans quel cas doit on effectuer un diagnostic termites ?
En cas de vente d’un bien immobilier dès lors que celui-ci est situé dans une zone à risque termite, ou dans certains cas, sur injonction du maire.

Les immeubles concernés
Dès lors qu’ils sont situés dans une zone à risque termite, tous les immeubles, quelque soit leur date de construction et leur affectation (habitation, commerce, bureaux…).

Sont concernées, en région parisienne, les communes suivantes :
Paris (75)
Yvelines (78) : Carrières sur Seine, Chatou, Conflans Ste Honorine, Guyancourt, Houilles, Le Chesnay, Montesson, Rocquencourt, Versailles, St Cyr l’Ecole, Sartrouvile
Essone (91) : Athis Mons, Ballancourt sur Essonne, Juvisy sur Orge, Milly La Forêt et Yerres
Hauts de Seine (92)
Seine Saint Denis (93) : Livry Gargan et Saint Ouen
Val de Marne (94) : l’Ensemble du département

Le Calvados n’est pas soumis à l’obligation de réalisation d’un diagnostic Termites.

Vous pouvez consulter le site du Centre Technique du Bois et de l’Ameublement (CTBA) qui fait référence en la matière.

Notre diagnostiqueur

L’un des experts de Clarifimmo diagnostique les parties privatives de votre bien, ainsi que le sous-sol, la charpente et le jardin, le cas échéant. Notre rapport liste les parties de votre bien visitées et les ouvrages examinés.
Si d’autres insectes ou champignons xylophages sont découverts, leur présence pourra être mentionnée dans le constat.

Sur votre demande, nous réalisons un état parasitaire en recherchant des indices visuels (cordonnets, galeries-tunnels, filaments, fructifications, trous de sortie, débris d’insectes, vermoulure, etc.) sur les sols, murs, cloisons, plafonds et ensemble des bois ;
Et un examen des produits cellulosiques non rattachés au bâti (débris de bois, planches, cageots, papiers cartons, etc.), posés à même le sol : recherche d’indice de consommation par les insectes (galeries, vermoulure, trous de sortie), de discolorations, de dégradations dues aux champignons

Durée de validité de l’attestation

6 mois

Consulter les textes de loi

> Loi n° 99-471 du 8 juin 1999 tendant à protéger les acquéreurs et propriétaires d’immeubles contre les termites et autres insectes xylophages
> Décret n° 2000-613 du 3 juillet 2000 relatif à la protection des acquéreurs et propriétaires d’immeubles contre les termites
> Arrêté du 10 août 2000 fixant le modèle de l’état parasitaire
> Décret n° 2006-591 du 23 mai 2006 relatif à la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages et modifiant le Code de la Construction et de l’Habitation
> Arrêté du 27 juin 2006 relatif à l’application des articles R 112-2 à R 112-4 du Code de la Construction et de l’Habitation
> Ordonnance 2005-655 du 8 juin 2005 relative au logement et à la construction

> Prévention et lutte contre les mérules dans l’habitat

Scroll to top